« La différence » – 1er prix Catégorie Adulte : « L’alter véritable » de Carine Ménir

L’ALTER VÉRITABLE

 

Nous irons chercher, loin dans notre mémoire Oublieuse
Nous emprunterons les chemins, vieux comme ce Monde
Pour l’alter véritable Retrouver
Si fort enfoui dans les circonvolutions Profondes
De nos passés révolus, nos temps mêlés Apostrophés
Nous irons et nous écrirons, puisqu’il en va de nos vies présentes, suffocantes et Anxieuses

 

Nous vomirons, et il le faut, tout le fourbe Faux
Couvé, cachant aux yeux de nous deux, ce voile posé devant nos Cieux
La vérité sur toi, sur moi : notre Identité
L’autre histoire racontée, ce mensonge avalé Artificieux
Qui coule dans nos esprits Noyés
Pour dissuader le feu volcan de nos révoltes faussement endormies, de manifester le Beau

 

Qu’à cela ne tienne, nous faisons valser en Éclats
Cette version assénée, ce piètre égal le marginal, cette différence Trompeuse
Fondue dans ce moule Menteur
Nous renversons, de nos plumes Ravageuses
Le règne de la tolérance hypocrite et du respect Racoleur
Le jeu de cette matrice factice, qui veut nous damer le Pas

 

Nous émettons le signal des âmes sages et Aguerries
Le cri absolu de la révélation, révolution Patiente
Celui accordé à la note d’amour la plus aigüe du Violon
Oui nous, volontés courageuses faites incarnations aimantes, Conscientes
Nées pour interférer dans l’orchestration de ce multivers Brouillon
Puisqu’il en va toujours, de l’harmonie de nos vies, encore dissonantes, lourdes et Abâtardies

 

Nous écrivons la parole oubliée, car les jours Implosent
En mille maux Éclatés
La différence n’existe que dans la Séparation
Cette illusion, que les falsificateurs, esprits malveillants égoïstes Égarés
S’acharnent à imposer par leur ordre de Domination
Leur folie, honteuse abomination, qui nous entrave, nous Explose

 

Mais si différence, il doit y Avoir
Alors elle se verra, dans notre acharnement Réciproque
À réveiller la légion assommée, notre peuple puissant de bonne Volonté
Pour changer la donne de nos vies, ragées d’être abusées par ces égos qui s’en Moquent
La voilà la différence : notre Identité
Oui la nôtre, nous sommes esprits bienveillants, œuvrant pour notre inéluctable Victoire

 

Nous avons cherché, loin dans notre mémoire Ancestrale
Nous avons trouvé, ce que ce vieux monde nous Rappelle
Notre commencement Ravivé
L’Unité, l’alter véritable, ledit Premier qui Révèle
La vérité sur toi, sur moi : nous Réaliser
À ce niveau élevé de conscience, Magistral…

 

Carine Ménir

Revenir aux résultats du concours