« La différence » – 2ème prix Catégorie Adulte : « La différence » de Christian Présent

LA DIFFERENCE

 

Dans la matrice du verbe vivre

Il y a des mots qui vous percutent

Et des mains qui vous crèvent une joue

J’ai erré dans le nan-nan du soleil

Á balayer mes étourderies nocturnes

Au bout de mes doigts, le mot taciturne

Au bout de ton sourire, la chaleur qui se cherche.

J’ai eu peur que ton cœur ne s’épuise

J’ai assoiffé mon envie de te connaitre

sur le rivage de nos hésitations en mal-être

Une goutte de mon ciel bleu sur tes barricades

Un pavé de paix que tu renvoies à nos futures marches

Te rappelles-tu ces hommes-dortoirs

Et notre amour pour la liberté ?

Te rappelles-tu nos vérités révolutionnaires

Écorchées sous les pas de cet orateur mortifère ?

Ils nous ont dispersés sur la boussole de leurs beuveries

En éventrant les entrailles de ma terre en friche.

J’ai pointé le doigt sur ta colère

Mais j’ai aimé nos belles semences

Je suis en haut de la tour des jugements

Je suis à l’échafaud des on-dit

Le bourreau m’a accusé de ne pas être lui

De ne pas être la somme de ses acides tourments.

Donne-moi ta main pour que je cueille mon sourire

Sous la torche de nos différences à venir

Je suis un possible pour tes impossibles

Le rien ne doit pas être une cible.

Je cueille le jour à califourchon sur le sein de la liberté

Je cueille tes mains tendues malgré nos incompréhensions entêtées

C’est ton jour qui s’enfuit et c’est ma nuit qui nous unit

C’est un peu de ton velours quand ma haine te fait front

J’ai dû croiser son regard pressé près de ta joie en rut,

Mais l’estuaire du rien ne convoquera jamais nos cœurs conquérants.

Je me rends à notre rendez-vous le coeur en chair.

Et toi ? Dis-moi que tu seras là avec ta main tendue.

Sous la pluie de nos futures sueurs !

Moi je t’attendrai…

 

Christian Présent

Revenir aux résultats du concours