Poésie et art photographique – « Voyage en écriture de lumière à Tours » du 16 au 21 novembre 2018 à Abidjan

Avant l’annonce des lauréats lors du grand récital qui aura lieu le 24 novembre 2018 à Abidjan en Côte d’Ivoire et dans le cadre du concours international de poésie, se tiendra une série de rencontres, d’ateliers, d’expositions et de conférences autour de la thématique de « La différence »…
Vous êtes curieux, vous aimez l’inattendu, le partage ? C’est le moment de découvrir…

 

Exposition photos et poésie
« Voyage en écriture de lumière à Tours », exposition illustrée par la poésie de Sédar Senghor dans la cour du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire du 16 au 21 novembre 2018.

Photos d’archives – Visite de Senghor au Musée des Civilisations de CI en 1971

Je vous le redis, ayant vécu de 1935 à 1938, à Tours comme professeur au lycée et y ayant passé mes meilleures années, je me serai fait une joie d’être des vôtres. »
(Sédar Senghor – Mémoires de l’Académie, 2001, p. 16)

 

TOURS…
– 1935 – 38 : Tours, ville française reçoit le premier agrégé en lettres d’origine ouest-africaine de France, il se nomme Sédar Senghor. Le référent Lycée Descartes sera la première affectation du poète émérite.
– 1953 : Conférence de Sédar Senghor, accueilli par M. Sableaux, à l’Institut de Touraine .
– 1972 : L’Association historique Art et Poésie de Touraine récompense le poète ivoirien Maurice Koné résidant en Côte d’Ivoire.
– 2018 : Un des événements majeurs de Touraine, la Guinguette de Tours, aux couleurs de l’Afrique subsaharienne avec un stand dédié à la Côte d’Ivoire.
– Depuis seize ans, le festival « Plumes d’Afrique » illustre l’Afrique dans toute la Touraine et invite des artistes et écrivains à performer lors d’événements solidaires.

 

La ville de Tours semble avoir une relation poétique particulière avec l’Afrique… Tours a de nombreuses fois rendu hommage au continent africain au cours de l’histoire, pour la première fois, l’Afrique subsaharienne rend hommage à Tours depuis une Côte d’Ivoire engagée pour ses arts (recherche de la collection fantôme) qui n’a jamais eu peur de s’ouvrir à l’autre…

L’exposition photos « Voyage en écriture de lumière à Tours » s’inscrit dans le cadre de l’événement pluridimensionnel « La Différence – Abidjan 2018». L’occasion de (re)découvrir à l’intérieur du musée la collection exceptionnelle « Renaissance » qui explique la Côte d’Ivoire de la préhistoire à l’époque contemporaine.

« Dans ce domaine, la Côte d’Ivoire étant plus riche que nous en œuvres d’art négro-africain, elle a une responsabilité plus lourde. »
Léopold Sédar Senghor Fraternité Matin n°2124 du 16 décembre 1971 – p.5

 

 

 

Un voyage offert à tous à tous depuis la cour du Musée des Civilisations au Plateau… Bienvenue à Tours, la différente… La poétique !

 

L’idée de l’exposition sur Tours est partie d’un ouvrage poétique collector écrit par Christina Goh et illustré par le photographe de presse Pascal Montagne « Blues Troubadour, voyage en écriture de lumière ».
Le photographe y est perçu comme un « écrivain ou un peintre qui utilise la lumière » selon l’étymologie du mot photographie (photo : lumière en grec et graphie : peindre, écrire).

Tout un art solidaire pour témoigner de la vie dans une métropole de France pas comme les autres, Tours, qui n’a pas fini d’inspirer bien des écrivains, de Rabelais, Ronsard, Balzac à Senghor jusqu’aux plumes d’aujourd’hui. Vous aimez la photo, la poésie, le poète Senghor ou le voyage ? C’est l’occasion d’en profiter.

 

 

Les exposants : un collectif de photographes tourangeaux avec la collaboration de la revue internationale Art et Poésie de Touraine et les médias 37 degrés – InfoTours 

 

Pascal Montagne

 

 

Photographe de presse (agence Hans Lucas), déjà publié dans plusieurs médias (Le Monde, le Figaro, l’Express, Paris Match, le Point, Télé 7 jours, Ushuaïa Magazine, Challenges, Têtu, Nouvelle République…), auteur de plusieurs expositions : « War against clichés » sur la vie quotidienne en Iran, « Tokyo street », « Indian Feelings » et « Prendre soin(s) » qui illustre les services des urgences d’hôpitaux, Montagne est un photographe de reportage au style unique et un professionnel engagé dans un des médias de proximité en ligne bien connu à Tours : « 37 degrés ».

 

Claire Vinson (envoyée spéciale à Abidjan)

 

 

C’est un regard qui fixe le milieu associatif et culturel de Touraine depuis plusieurs années. Blog photos et écriture, couverture d’album, Claire Vinson a également été publiée dans les médias « Le Parisien », couverture de « Guitare Magazine » et a couvert nombre de festivals de régions : depuis les événements références de la Touraine (Festival Terres du Son, spectacles au Vinci, au Grand Théâtre et opéra  de Tours) jusqu’aux Francofolies de la Rochelle, l’artiste est une spécialiste des scènes culturelles.

 

Frédéric Thuilleaux

Thuilleaux est un photographe spécialisé sur la Touraine. Tout un travail de recherches de plusieurs années sur des perspectives inédites de la ville de Tours et du département d’Indre et Loire. Lauréat de la ville de Joué les Tours, ayant déjà exposé à l’hôtel de ville, ses œuvres dévoilent la passion intrinsèque de l’auteur photographe pour sa région. Un travail de recherche inestimable quand son travail rassemble une véritable bibliothèque d’images sur le Centre Val de Loire.

 

Rendez-vous du 16 au 21 novembre 2018 dans la cour du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire au Plateau.
A noter, en 2019, l’exposition qui sera consacrée à Abidjan et qui aura lieu à Tours !

 

ladifference@christinagoh.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *